Pour une plus grande économie d’énergie dans votre habitat, l’isolation des combles figure parmi les travaux à effectuer. En effet, des combles mal isolés entraînent d’importantes déperditions de chaleur. Cela a pour effet d’augmenter la consommation de chauffage au sein des ménages. Pour éviter cela, l’isolation des combles doit se faire dans le respect de certains points et critères.

L’usage des combles : un critère décisif dans l’isolation

Avant d’isoler des combles perdus, il faut d’abord déterminer s’il s’agit d’une surface non habitable ou si elle est destinée à être aménagée et occupée ultérieurement. Ce premier critère permet de définir le montant des travaux, ainsi que la technique d’isolation à appliquer.

Dans le premier cas de figure, la hauteur sous plafond est généralement basse, rendant impossible toute occupation. L’isolation avec de la laine à souffler est alors recommandée. Vous noterez que l’opération peut s’avérer difficile. Et pour cause, il se peut que des éléments de toiture soient retirés au préalable.

S’il s’agit de combles destinés à un aménagement ultérieur, l’isolation peut se faire avec un rouleau de laine. Ce dernier est directement installé sur le plancher en serrant les côtés de chacune des bandes. La disposition peut se faire aussi bien en simple qu’en double couche. Prévoyez également un pare-vapeur avant la mise en place de votre isolant. Enfin, il est recommandé de mettre un plancher par-dessus votre isolation avant d’aménager les combles ou d’y entreposer vos affaires.

Les règles à suivre pour rénover son isolation

Si vous pouvez accéder à vos combles, pensez à vérifier s’il est temps de changer d’isolant. Certains signes ne trompent pas, tels que la présence d’eau qui imbibe votre laine minérale. Si les conditions de séchage ne sont pas remplies, il est préférable de remplacer l’isolant. Cela est également applicable si votre première isolation a fait l’objet d’une mauvaise pose.

En formant des vagues, la laine dispose d’un espace qui favorise la circulation d’air sur la partie des lambourdes. Cela diminue considérablement l’efficacité de l’isolation. Il est alors temps de rénover.

Depuis les différentes réglementations relatives à l’économie d’énergie, la rénovation des isolants déjà posés dans les combles doit répondre aux exigences de la RBE (Réglementation des Bâtiments Existants). Une performance minimale est alors demandée telle que l’application homogène de l’isolant et le fait de faire appel à un professionnel pour son installation.

Par ailleurs, la résistance thermique minimale requise dans le cadre d’une pose neuve ou d’une rénovation est toujours de R ≥ 7 m².K/W si vous voulez bénéficier d’une aide de l’État. Cette mesure correspond à 28 cm de hauteur pour l’isolant à poser ou à remplacer. Un taux par défaut de 20 % de tassement est à considérer. Il se peut alors que le professionnel recommande une pose d’isolant allant jusqu’à 35 cm. Le mieux est de se renseigner sur la densité de l’isolant auprès du fabricant.

Le montant à prévoir pour une isolation des combles

Même si les travaux d’isolation des combles semblent importants, l’isolationreprésente un investissement intéressant. Non seulement cela vous permettra de réduire considérablement votre facture de chauffage en hiver, mais le prix des isolants est également raisonnable. Comptez entre 12 et 18 euros TTC pour le mètre carré posé. Ce montant varie en fonction du matériau utilisé pour l’isolation et de son épaisseur.

Concernant le coût de la main-d’œuvre, un comparatif des entreprises sera nécessaire pour trouver le tarif le plus intéressant. Il est toutefois conseillé de vous référer à des entreprises ayant signé la charte gouvernementale « Coup de Pouce Isolation ». Premièrement, elles sont Reconnues Garantes de l’Environnement (RGE) et deuxièmement, vous bénéficierez de l’aide financière à un euro pour la pose de votre isolation des combles.

Le matériau le plus souvent recommandé est la laine de verre, car elle est la plus abordable. Cependant, le confort en été ne sera pas optimal en raison de la faible densité de cet isolant. En revanche, il est très intéressant de l’utiliser en hiver. Pour le choix des matériaux, le mieux est donc de demander conseil auprès de votre artisan.

Les conditions de l’isolation des combles pour un euro

Le gouvernement a mis en place une aide pour les ménages français afin de réduire la surconsommation d’énergie. La prime est valable jusqu’au 31 décembre 2020. Jusqu’à cette échéance, tous les travaux menés pour l’isolation des combles bénéficieront de cette prestation sociale.

Si autrefois, l’aide était réservée aux ménages modestes, elle s’étend désormais à tous les ménages. Une réserve au niveau des ressources financières est cependant observable. En effet, le montant varie selon la précarité de la situation du ménage demandeur. Le gouvernement prend en compte le revenu fiscal de référence qui est présent sur l’avis d’imposition de l’année précédente ou N-2.

En général, les ménages modestes bénéficient de 20 euros par mètre carré pour l’isolation des combles tandis que le montant est de 10 euros pour les autres. Selon le libre choix du propriétaire des travaux, la prime « Coup de Pouce Isolation » peut être directement déduite sur la facture. Elle peut également être reversée plus tard par virement ou par chèque. Il est aussi possible de l’obtenir sous forme de bons d’achat.

Il est à préciser que le bénéficiaire de la prime de l’isolation des combles peut cumuler cette dernière avec le crédit d’impôt pour la transition énergétique. Il peut également y ajouter l’éco-prêt à taux zéro. La prime de l’isolation des combles à 1 euro ne peut en revanche pas être cumulée avec les aides financières délivrées par l’Ademe.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here