La toiture et les combles représentent au minimum 20 % des réductions de chaleur dans un logement. À terme, cette déperdition thermique se fait ressentir sur les dépenses en chauffage qui deviennent conséquentes. Afin de mettre un terme à ce gaspillage, le gouvernement propose une aide à tous les ménages qui souhaitent isoler leurs combles.

Les différents types de toitures existants

On distingue principalement trois formes de toitures pour toutes les maisons. La première est une toiture en pente, la seconde une toiture plate et la dernière une toiture arrondie. Chaque forme peut ensuite faire l’objet de plusieurs déclinaisons : toiture en ardoise, en fibrociment, en tôle ondulée…

Concernant l’isolation des combles, elle peut toujours se faire, indépendamment du type de toiture de la maison. La différence réside toutefois dans le coût de la pose et surtout les techniques que l’artisan utilise, ainsi que le matériel. La règle est également valable par rapport à l’usage qu’entend faire le propriétaire des lieux quant aux combles. Et si la surface est habitable, les dépenses de l’isolation des combles diffèrent d’une zone qui ne peut être habitée.

La compatibilité isolant/toiture

Dans le cas des combles considérés comme perdus, l’isolation recommandée est celle au plus près du volume chauffé. L’isolant est donc posé au niveau du sol. Pour les combles qui sont destinés à être occupés ultérieurement, l’isolation s’effectue sur les rampants de la toiture. Le type d’isolant préconisé pour ces opérations est la laine minérale.

Si vos combles sont difficiles d’accès (comme dans le cas d’une toiture arrondie), l’isolation doit se faire par le biais d’un isolant en vrac. Il peut s’agir de laine végétale, animale ou minérale. En complément, vous pouvez utiliser du liège, de la fibre en bois ou encore de la perlite pour optimiser l’isolation. Une machine de soufflage est alors requise pour projeter l’isolant dans tous les coins du comble. Cette solution est idéale si votre toiture présente un comble non habitable.

Il est recommandé de faire appel à un artisan RGE (Reconnu Garant de l’Environnement) pour la pose de votre isolant. Certains ont signé la charte « Coup de pouce Isolation ». En vous référant à leurs services, vous pourrez obtenir une aide de l’État pour vos travaux d’isolation des combles.

L’aide financière de l’État pour l’isolation des combles

En se basant sur le revenu fiscal de référence de chaque ménage, l’État a décidé de verser une prime exceptionnelle pour éviter la surconsommation d’énergie dans les maisons. Cette prestation sociale est destinée à aider les particuliers qui souhaitent réaliser des travaux d’isolation de leurs combles. Les travaux pour l’isolation de la toiture ou des combles doivent être réalisés avant le 31 décembre 2020. Au moment de choisir votre prestataire, tournez-vous vers les artisans qui travaillent en partenariat avec l’État sur ce projet.

Le montant de l’aide financière de l’État dépend du plafond de ressources. Pour les ménages en situation difficile, l’isolation des combles bénéficie d’une aide de 20 euros par mètre carré. Pour les autres ménages, la prime s’élève à 10 euros par mètre carré. Il est à préciser que celle-ci peut être traduite en bons d’achat. Vous pouvez également la déduire directement de la facture ou la percevoir ultérieurement par chèque ou par virement.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here